Quand l'analyse statistique facilite l'absorption des médicaments

Si la plupart des gens préfèrent les comprimés aux piqûres, que faire s'ils ont des difficultés à avaler les cachets ?

médication sous forme de pilules 

Les comprimés lyophilisés permettent même aux personnes ayant des difficultés à avaler de profiter malgré cela des avantages de la médication orale. Malheureusement, ces cachets à dissolution rapide ne sont efficaces que si le principe actif se décompose suffisamment pour être absorbé par l'organisme.

Une équipe de chercheurs du Népal a récemment démontré l'efficacité d'une méthode permettant d'améliorer la solubilité de la dompéridone, un médicament utilisé pour traiter les vomissements et les nausées, permettant ainsi de l'administrer sous forme de comprimé à dissolution rapide.

Certaines molécules, dont la dompéridone, ne se dissolvent pas bien d'elles-mêmes. Toutefois, les associer à d'autres molécules peut améliorer leur absorption. Les composants chimiques ajoutés à un médicament pour en améliorer l'administration s'appellent des excipients.

Les chercheurs népalais ont cherché à déterminer quels excipients ou quelle combinaison d'excipients amélioraient significativement la dissolution de la dompéridone. Ils se sont intéressés à la fois à la qualité de la dissolution et à sa rapidité.

Ils ont utilisé Minitab Statistical Software, ainsi qu'une méthode statistique nommée « plan d'expériences » pour mener à bien leurs recherches. Dans un plan d'expériences, les scientifiques peuvent modifier plus d'un facteur à la fois, puis utiliser l'analyse statistique pour obtenir des résultats significatifs sur tous les facteurs en même temps.

Il existe deux grands types de plans d'expériences. Les plans d'expériences de criblage permettent aux chercheurs d'évaluer un grand nombre de facteurs et d'exclure ceux qui ne montrent que peu d'effet. Les plans d'expériences d'optimisation permettent aux chercheurs d'ajuster les facteurs importants de façon à obtenir une efficacité maximale.

Les chercheurs népalais ont commencé par créer un plan d'expérience de criblage à l'aide d'un plan Plackett-Burman, ce qui leur a permis de tester les effets combinés et individuels de neuf excipients avec seulement 12 essais expérimentaux.

A l'aide du plan Plackett-Burman proposé dans Minitab, les chercheurs ont élaboré des comprimés à l'aide de différentes formulations et combinaisons d'excipients. Chaque cachet a été dissous dans de l'acide et son absorption a été testée. Les chercheurs ont ensuite analysé leurs données dans Minitab. Grâce à un graphique des effets principaux, ils ont pu déterminer facilement quels excipients avaient le plus fort impact sur la dissolution et l'absorption.

graphique des effets principaux

Le graphique des effets principaux a montré que la molécule 2-hydroxypropyl ß-cyclodextrine (HP-β-CD) avait l'effet le plus important sur la qualité de la dissolution de la dompéridone.

graphique des effets principaux

Le graphique des effets principaux ci-dessus a montré que le glycolate d'amidon de sodium avait l'effet le plus important sur la durée de dissolution du principe actif.

Ayant découvert que la molécule HP-β-CD et le glycolate d'amidon de sodium avaient le plus fort impact respectivement sur la quantité décomposée et sur la durée de dissolution, l'équipe s'est servie de Minitab pour élaborer un second plan afin d'optimiser la formulation des deux ingrédients. Elle a choisi un plan composite centré à deux niveaux et à deux facteurs qui lui a permis d'optimiser la formulation en créant et en testant seulement 13 variations de comprimés.

graphique de contour - dissolution

Le graphique de contour montre la quantité de dompéridone dissoute selon différentes combinaisons de HP-β-CD et de glycolate. La zone bleu foncé indique les niveaux de formulation présentant la dissolution la plus complète.

graphique de contour

 
Le graphique de contour ci-dessus montre l'effet des différentes combinaisons du glycolate et de la molécule HP-β-CD sur la durée de dissolution.

Après avoir analysé leurs résultats d'expériences dans Minitab, les chercheurs ont déterminé que la concentration optimale de HP-β-CD est un rapport molaire de 1:2 et que la concentration optimale de glycolate est de 7 % de masse à masse.

Au cours de la phase finale de cette étude, les chercheurs ont comparé leur formule optimisée à un comprimé soluble commercialisé par leur pharmacie locale. La formule test s'est dissoute plus rapidement et plus complètement que le cachet vendu en pharmacie, ce qui démontre que la molécule HP-β-CD et le glycolate améliorent efficacement la solubilité de la dompéridone. La formulation des chercheurs s'est non seulement bien dissoute, mais a également permis d'obtenir des comprimés conformes aux normes de la pharmacopée.

La réussite de leurs recherches, obtenue grâce à des analyses statistiques et à des plans d'expériences créés avec soin, pourrait contribuer à l'élaboration de formes lyophilisées pour certains médicaments peu solubles.

Cette étude a été publiée dans un article du numéro 3 du document Pharmacology and Pharmacy, volume 5.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de personnalisation du contenu. Lisez notre politique

OK