Enregistrement des données : Minitab met tout en œuvre pour aider ses clients

Au cours des années 80 et 90, le logiciel Minitab a assuré la maintenance de son logiciel sur plus de 30 plates-formes différentes, dont la plupart ne sont plus utilisées.

Force est de reconnaître le mérite de certains professionnels, tels que les pompiers ou les médecins, qui n'ont de cesse de sauver la vie de milliers de personnes. Et pour cause... se surpasser fait partie intégrante de leur travail.

Chez Minitab, loin de nous l'idée de nous comparer à ces professionnels, qui bravent le feu et sauvent des vies. Pourtant, se surpasser, l'équipe du service clients de Minitab n'hésite pas à le faire et ce, au quotidien. Le service de Support Technique de Minitab met quotidiennement tout en œuvre pour venir en aide à ses clients qui en ont besoin et, souvent, leur sauver la mise ou, comme cela a été le cas récemment, sauvegarder leurs données.

Le client en question a contacté le support technique afin qu'il l'assiste dans le cadre d'une tâche pour le moins insolite : récupérer ses données à partir de fichiers complètement illisibles. L'équipe du Support Technique de Minitab a tenté d'ouvrir ces fichiers de nombreuses façons. En vain.

A ce stade, le client aurait pu estimer que ses données étaient irrécupérables et clore la requête. C'était compter sans la détermination de l'équipe du Support Technique de Minitab, qui a décidé de contacter les ingénieurs logiciels de la société.

Les ingénieurs ont découvert que les fichiers ne pouvaient pas s'ouvrir car les données avaient été collectées en 1998 et enregistrées à l'aide d'une version de Minitab Statistical Software qui n'était plus maintenue depuis longtemps. Pour l'exécuter, ils avaient besoin d'un poste de travail Sun Microsystems, une machine à laquelle ni Minitab, ni le client n'avait accès.

Le poste de travail Sun Microsystems faisait partie des plates-formes informatiques que Minitab prenait en charge à l'époque. Il permettait aux utilisateurs d'enregistrer des fichiers sous forme de feuilles de travail ou de fichiers multi-plateformes.

“Après avoir identifié le type de fichier, nous nous sommes penchés sur la résolution de ce problème désormais technique : était-elle réalisable ou non ?”, explique Sarah Haines, responsable du Support Technique chez Minitab. “Mais nous tenons vraiment à tout mettre en œuvre pour aider nos clients. C'est pourquoi nous avons décidé de tenter notre chance.”

Mais comment récupérer des données à partir de fichiers créés sur une machine désuète ?

Mark Lee, ingénieur logiciel au sein de la société Minitab, s'est rendu compte qu'il pouvait écrire un programme utilitaire pour lire les fichiers et les réécrire dans un format lisible. Bien que les données Minitab aient été écrites dans un format courant, des différences de mise en œuvre auraient empêché Minitab d'accéder, sur un système d'exploitation, à des fichiers de données enregistrés par un autre système d'exploitation.

Mark Lee a donc traité les fichiers, mais il devait s'assurer du bon fonctionnement du programme utilitaire. “En cas de représentations non standard, les données pouvaient se trouver à l'endroit prévu, mais le format, lui, pouvait s'avérer différent”, explique-t-il. “Je n'avais aucun moyen de savoir si les données que je relisais étaient correctes.”

Muni d'une copie papier des données fournie par le client et d'un manuel Minitab de 1990 communiquant des détails supplémentaires sur le format, Mark Lee a pu constater que, bien que le format du fichier ne corresponde pas exactement au document de référence, les données récupérées coïncidaient quant à elles avec le document papier du client. “Dès lors que je suis parvenu à comprendre la conversion, tout a été relativement simple.”

Grâce à une détermination sans faille, l'équipe du Support Technique de Minitab a pu récupérer les données de son client, que ce dernier aurait sinon perdues. “Quelle satisfaction de pouvoir remettre les données à notre client et de résoudre son problème !”, se réjouit Mark Lee.

“Sans oublier le plaisir de venir à bout d'une situation au départ impossible”, ajoute Sarah Haines. “Et surtout, je suis fière d'avoir pu aider notre client. Nous sommes là pour ça.”

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de personnalisation du contenu. Lisez notre politique

OK